| Accueil | Le Husky Sibérien | Le Chow-Chow | Sports Canins | Facebook| Mes Chiens et Moi | Liens | Contact |

 

| Entrainement |

| Education R+ |

 

Sports & Disciplines :

| Traction sur Terre |

| Traction sur Neige |

| Conformation |

Agilité Canin |

| Rally-Obéissance |

| Freestyle |

| Barn & Brush Hunt |

 

Tests :

|Bon Voisin Canin |

| Test de Temperament |

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright

Les textes ainsi que les photos sont la propriété exclusive du site

"Des Sports Canins"

 

 www.dessportscanins.com

 

 

TEST BON VOISIN CANIN

... qui ont du chien!

 

 

 

Le programme Bon voisin canin (BVC) du Club Canin Canadien (CCC) identifie et récompense les propriétaires de chien responsables et attentionnés ainsi que leur partenaire canin.

L’objectif du programme Bon Voisin Canin est de faire en sorte que le chien devienne un membre à part entière de nos communautés. On peut se fier aux «Bons Voisins Canins» pour leurs bonnes manières à la maison, en public et en compagnie d’autres chiens.

 

Le programme Bon Voisin Canin vise trois objectifs :

1. Accroître la sensibilisation et l’appréciation du public à l’égard du chien en tant que membre utile à la société

2. Faire la promotion d’une relation chien-propriétaire responsable et contribuer à l’éducation du public

3. Certifier que les chiens se comportent d’une manière fiable dans les situations de tous les jours, tant en public, à la maison qu’en présence d’autres chiens.

QU'EST-CE QUE LE TEST : Bon Voisin Canin "BVC" ou "CGN"

Le test en soi n’est pas une compétition, cependant, un certain degré de précision est attendu de la part du chien et du manieur.

Il évalue plutôt la relation chien-manieur ainsi que la capacité du manieur à maîtriser son chien avec douceur.

L'obtention du certificat, Titre de Bon Voisin Canin "BVC" est accessible aux chiens de toutes races Pure ou issue de croisement. Celui-ci est attribué par le Canadian Kennel Club "CKC" ou Club Canin Canadien "CCC".

 

La Certification au CKC

 

12 ÉPREUVES DU TEST

Le test du BVC consiste à permettre au manieur et au chien de montrer leur complicité, leur confiance, ainsi que leur bon savoir faire en obéissance et leur bonne manières en public en passant les 12 épreuves d'habiletés du test.

 1

ACCEPTATION D'UN ÉTRANGER AMICAL

2

 ACCEPTATION POLIE DES CARESSES

3

APPARENCE ET TOILETTAGE

4

MARCHE À L'EXTÉRIEUR

5

MARCHE PARMI LA FOULE

6

 COMMANDEMENTS ASSIS, COUCHÉ ET RESTE

7

VENIR SUR APPEL

8

FÉLICITATIONS ET INTERACTIONS

9

RENCONTRE AVEC UN AUTRE CHIEN

10

RÉACTION FACE AUX DISTRACTIONS

11

ISOLEMENT SUPERVISÉ

12

 FRANCHIR UNE PORTE OU UNE BARRIÈRE

ACCEPTATION D'UN ÉTRANGER AMICAL

Cette épreuve permet de vérifier si le chien laisse un étranger amical s’approcher de son manieur et lui parler d’une façon naturelle.

Description de l’épreuve
L’évaluateur s’approche du manieur et du chien et salue le manieur d’une manière amicale en lui serrant la main et en ignorant le chien. L’évaluateur évalue la capacité du manieur à maîtriser son chien et celui-ci ne doit pas se sentir menacé à l’approche d’un étranger.

Manieur et chien
1. À l’approche de l’évaluateur, le manieur peut faire asseoir le chien et le rassurer discrètement.
2. Le manieur ne doit pas tenir le collier trop serré ni restreindre le chien de quelqu’autre manière.
3. Bien qu’il ne soit pas nécessaire pour le chien de demeurer assis, il est important qu’il ne change pas de position et qu’il ne bouge pas dans la direction de l’évaluateur ou l’empêche de faire son travail.

L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»

• Le chien a une attitude exagérément exubérante;
• Le chien saute ou tente de sauter sur l’évaluateur;
• Le chien recule ou essaie d’éviter l’évaluateur;
• Le chien manifeste de la crainte, du ressentiment ou de la timidité

 

ACCEPTATION POLIE DES CARESSES

Cette épreuve permet de vérifier si le chien se laisse caresser par un étranger amical lorsqu’il sort avec son manieur. Cette épreuve constitue une progression naturelle de l’épreuve 1. Dans la plupart des cas, lors d’une rencontre avec un ami ou une connaissance, le chien est inclus dans la conversation et reçoit habituellement des caresses.

Description de l’épreuve
L’évaluateur demande la permission de caresser le chien et caresse celui-ci sur la tête et les épaules. L’évaluateur évalue si le chien demeure calme pendant qu’il le caresse.

Manieur et chien
1. Le chien s’assoit à côté du manieur (soit à gauche, soit à droite).
2. Le manieur peut parler à son chien tout au long de l’exercice.
3. Le chien n’est pas tenu de conserver la position assise mais doit demeurer sur place.
4. Si le manieur ordonne au chien de s’asseoir et que le chien n’obéit pas, le manieur peut toucher légèrement le chien sur son arrière-train mais il ne peut pas le forcer à prendre la position assise.
5. Le manieur ne peut pas restreindre le chien à l’aide de son collier ou de toute autre méthode.

L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»

• Le chien n’est pas immobile pendant que l’étranger le caresse;
• Le chien tente de sauter;
• Le chien manifeste du ressentiment ou de la timidité.

REMARQUE : L’évaluateur doit se comporter de façon naturelle et détendue en évitant de regarder le
chien trop longtemps ou de montrer de l’hésitation en caressant le chien.

 

APPARENCE ET TOILETTAGE

Cette épreuve pratique permet de vérifier si le chien se laisse toiletter et examiner par un étranger, tel un vétérinaire, un préposé au toilettage, un ami de son propriétaire, etc. Elle permet aussi de vérifier les soins donnés par le propriétaire et son sens des responsabilités pour le bien-être du chien.

Description de l’épreuve
L’évaluateur demande les instruments de toilettage avant le début de l’épreuve. L’évaluateur inspecte le chien pour déterminer s’il est propre et s’il a une belle apparence, si sa santé est bonne et son poids adéquat. L’évaluateur examine brièvement ses oreilles, ses dents, ses yeux et chacune de ses pattes de devant, puis le peigne ou le brosse doucement sur le corps. Il marche ensuite derrière le manieur et le chien et revient face à eux. L’évaluateur juge si le chien est timide ou a du ressentiment.

Manieur et chien
1. Le manieur fournit les outils de toilettage à l’évaluateur avant le début de l’épreuve.
2. Le chien n’est pas tenu de maintenir la position assise.
3. Le manieur peut encourager le chien durant l’épreuve.
4. Le manieur peut recourir à une légère pression sur le collier mais ne doit pas retenir le chien physiquement pour mettre celui-ci en position.

L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»

• Le chien affiche de la timidité ou du ressentiment;
• Le chien n’est pas propre, il ne semble pas en bonne santé ou n’a pas un poids adéquat.

REMARQUE : L’évaluateur doit gentiment placer une main sous la mâchoire du chien en touchant son larynx et maintenir ce contact durant tout l’examen afin de pouvoir détecter quelque grondement que ce soit de la part du chien pendant ce léger contact. Une fois qu’un évaluateur a établi le contact avec le chien, ses mains ne doivent pas s’éloigner du corps de l’animal mais continuer à se déplacer doucement dessus. En allant d’une patte à l’autre, l’évaluateur continue à maintenir un toucher léger tout en déplaçant sa main sur les épaules et jusqu’à l’autre patte de devant. Les pattes de derrière, la croupe et le dos doivent aussi être touchés.

 

MARCHE À L'EXTÉRIEUR

Cette épreuve permet d’évaluer la capacité du chien à marcher poliment avec une laisse relâchée ainsi que la capacité du manieur à maîtriser le chien

Description de l’épreuve
Au début de l’épreuve, l’évaluateur indique au manieur l’endroit où ils vont marcher. Le manieur marche en ligne droite et fait au moins un virage à droite, un virage à gauche ainsi qu’un virage à 180 degrés. L’évaluateur évalue la capacité du chien à marcher près du manieur sans tirer sur la laisse. L’évaluateur vérifie si le chien obéit aux changements de direction exécutés par le manieur.

Manieur et chien
1. Le chien peut se tenir d’un côté ou de l’autre du manieur.
2. Le manieur peut parler doucement au chien tout au long de l’épreuve.
3. Le chien doit marcher près du manieur sans que celui-ci ait à tirer sur la laisse.
4. La laisse doit être relâchée pour montrer que le chien est sous contrôle et qu’il n’est pas contraint par le manieur.
5. Le manieur et le chien doivent marcher en ligne droite, faire au moins un virage à droite et un à gauche ainsi qu’un virage à 180 degrés.
6. Le chien n’est pas tenu de s’asseoir quand le manieur arrête de marcher.

L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»

• Le chien ne réagit pas aux mouvements et aux changements de direction du manieur;
• Le manieur doit tirer la laisse pour contrôler le chien;
• Le chien ne marche pas docilement sans contrainte;
• Le chien n’est pas attentif au manieur.

 

MARCHE PARMI LA FOULE

Cette épreuve permet d’évaluer la capacité du chien à marcher poliment à côté de son manieur parmi les piétons tout en demeurant sous contrôle.

Description de l’épreuve
L’évaluateur ordonne au manieur de marcher avec le chien (soit à droite, soit à gauche) à travers un groupe ou plusieurs personnes (au moins cinq).

L’évaluateur évalue la capacité du chien à rester près du manieur sans devenir nerveux outre
mesure ou indiscipliné, ainsi que la capacité du manieur à contrôler le chien.

Manieur et chien
1. Le chien doit demeurer à côté du manieur pendant toute la durée de l’épreuve.
2. Le chien n’est pas tenu de rester au pied près du manieur
mais il ne doit pas se trouver trop loin devant ou derrière de façon à nuire aux personnes qui passent.
3. Le manieur peut parler au chien et lui donner des encouragements verbaux et le féliciter durant l’épreuve.
4. Le manieur ne doit pas guider le chien en tirant sur la laisse.
5. Le chien peut manifester un intérêt moyen envers les étrangers mais sans aller vers eux.

L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»


• Le chien montre plus qu’un intérêt moyen envers les étrangers ou marche vers eux;
• Le chien tire sur la laisse et est excessivement exubérant;
• Le chien manifeste de la timidité, du ressentiment ou saute;
• Le manieur est incapable de maîtriser le chien;
• Le chien devient stressé ou indiscipliné.

REMARQUE : Les exigences de cette épreuve sont les mêmes que pour l’épreuve 4, sauf que le chien ne peut
montrer qu’un intérêt moyen envers les étrangers.

COMMANDEMENTS ASSIS, COUCHÉ ET RESTE

Cette épreuve permet de vérifier si le chien répond aux différents commandements de son manieur, à savoir assis, couché et reste.

Description de l’épreuve
L’évaluateur fournit au manieur une laisse de six mètres (20 pi) de long que celui-ci attache au collier du chien avant le début de l’épreuve. La courte laisse est enlevée après que la longue laisse a été attachée. L’évaluateur demande au manieur de placer le chien en position assise ou couchée, d’ordonner au chien de rester sur place et de marcher jusqu’au bout de la laisse. Le manieur se retourne alors face au chien.

L’évaluateur évalue la réaction du chien aux commandements de base.

Manieur et chien
1. Le manieur dispose d’un laps de temps raisonnable pour faire asseoir ou coucher le chien et peut utiliser plus d’un commandement à cette fin.
2. Le manieur peut toucher doucement le chien afin de l’aider à prendre la position assise ou couchée.
3. Le manieur ne peut pas placer ou forcer le chien dans la position désirée. Le manieur peut répéter un commandement et utiliser des signes et des gestes pour aider le chien et le toucher légèrement.
4. Une fois la position prise, le chien doit demeurer en place.
5. Une fois que le chien est en position assise ou couchée, le manieur donne l’ordre « reste » puis quitte le chien pour aller jusqu’au bout de la laisse.
6. En atteignant l’extrémité de la laisse, le manieur se retourne pour faire face au chien et, sans faire de pause, retourne auprès de lui.
7. Le manieur n’est pas tenu de passer derrière le chien en revenant à la position au pied.
8. Le manieur n’est pas tenu d’attendre que l’évaluateur lui indique la fin de l’épreuve après être revenu auprès du chien.

L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»

• Le chien ne réagit pas aux commandements de base assis ou couché;
• Le chien n’obéit pas lorsqu’on lui ordonne de rester en place.

REMARQUE : Les épreuves 6 et 7 nécessitent l’usage d’une longue laisse que l’organisme qui parraine le test doit fournir.

VENIR SUR APPEL

Cette épreuve permet de vérifier si le chien vient auprès de son manieur lorsque celui-ci l’appelle.

Description de l’épreuve
La longue laisse demeure attachée au collier du chien. L’évaluateur se tient près du chien et demande au manieur de mettre le chien en position assise, couchée ou debout. Le manieur ordonne au chien « reste » ou « attend » puis marche sur une distance de trois mètres (de 8 à 10 pi) avant de se retourner et d’appeler le chien. Lorsqu’il est appelé, le chien doit s’approcher suffisamment près du manieur pour que celui-ci puisse le toucher. L’évaluateur s’assure que le chien, au moment où le manieur s’éloigne, demeure à l’endroit où il a été laissé et qu’il réponde rapidement à son commandement.

Manieur et chien
1. Le chien peut changer de position mais doit rester en place en attendant le commandement de venir.
2. Lorsqu’il est appelé, le chien doit venir à une vitesse raisonnable sans s’arrêter pour renifler ou errer.
3. Le chien peut baisser la tête pour renifler mais doit continuer en direction du manieur.
4. Le chien doit venir assez près du manieur pour que celuici puisse le toucher, mais il n’est pas tenu de s’asseoir.
5. Le manieur peut donner des encouragements gestuels et verbaux.

L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»

• Le chien ne reste pas en place lorsque le manieur le quitte;
• Le chien ne réagit pas suffisamment rapidement au commandement;
• Le chien renifle ou erre

(Il est acceptable que le chien baisse la tête pour renifler mais doit continuer à marcher en direction du manieur).

REMARQUE : Les épreuves 7 et 8 peuvent être combinées pour s’enchaîner.

FÉLICITATIONS ET INTERACTIONS

Cette épreuve permet de vérifier si le chien peut facilement être calmé après avoir joué ou après avoir été félicité.

Description de l’épreuve
Sur ordre de l’évaluateur, le manieur fait venir le chien et se met à jouer avec lui pendant environ dix secondes.
L’évaluateur ordonne alors au manieur de calmer le chien.
L’évaluateur évalue la maîtrise du manieur sur le chien et la capacité du chien à réagir rapidement au commandement de se calmer.

Manieur et chien
1. Le manieur peut recourir à des gestes, des postures amusantes
ou des incitations verbales pour inviter le chien à jouer ou à exécuter des tours.
2. En calmant le chien, le manieur peut utiliser une voix ferme mais qui ne soit ni forte ni colérique.
3. Le manieur peut utiliser plus d’un commandement pour calmer le chien mais le chien doit faire preuve d’une attitude contrôlée à la suite des efforts du manieur pour le calmer.


L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»

• Le manieur force le chien à se calmer au moyen de la laisse;
• Le chien ne se calme pas rapidement;
• Le manieur n’a pas de contrôle sur le chien.

REMARQUE : L’évaluateur doit surveiller la réaction du chien à la suite des efforts du manieur pour l’inviter
au jeu. Le chien n’est pas tenu de réagir d’une manière pré-établie. Cependant, il doit être conscient de son manieur et interagir avec lui. (Après l’épreuve 8, le manieur doit rattacher la courte laisse au collier du chien avant d’enlever la longue laisse et rendre celle-ci à l’évaluateur.)

 

RENCONTRE AVEC UN AUTRE CHIEN

Cette épreuve permet de vérifier si le chien se comporte de façon polie en présence d’un autre chien et de son manieur.

Description de l’épreuve
L’épreuve requiert la présence d’un autre manieur et de son chien. Ceux-ci sont placés à six mètres (20 pi) du manieur et du chien testés. Les manieurs et leur chien s’approchent l’un de l’autre, se serrent la main et échangent quelques mots puis continuent en s’éloignant sur environ deux mètres (6 pi). Le chien testé ne doit montrer qu’un intérêt ordinaire.
L’évaluateur évalue le comportement du chien ainsi que la maîtrise du chien par le manieur.

Manieur et chien
1. Le manieur doit ordonner au chien de se mettre au pied
avant de commencer à marcher en direction de l’autre chien et de son manieur.
2. En rejoignant l’autre manieur et son chien, le manieur doit
ordonner au chien de s’asseoir, après quoi il salue l’autre manieur et échange quelques mots avec lui.
3. Le chien ne doit pas être retenu.
4. Le chien peut montrer un intérêt moyen envers l’autre manieur et son chien mais ne doit pas bouger en direction
de l’autre chien ou manifester de la timidité ou de l’agressivité.
5. Le manieur peut donner des commandements supplémentaires
pour s’assurer d’une réaction mais ne doit pas tirer brusquement sur la laisse du chien ou l’agripper.

L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»
• Le chien ne réagit pas aux commandements du manieur;
• Le manieur est forcé de tirer sur la laisse du chien ou de le tenir;
• Le chien se déplace en direction de l’autre chien.

Sandra et Novak, Berger Belge Tervuren

REMARQUE : Le chien dont on se sert pour créer une distraction doit avoir un bon comportement, sinon, l’évaluateur doit tester de nouveau le chien en se servant d’un autre chien de distraction.

RÉACTION FACE AUX DISTRACTIONS

Cette épreuve permet de vérifier si le chien est confiant lorsqu’il est exposé aux distractions visuelles ou auditives de la vie courante telles qu’une porte qu’on ouvre ou ferme soudainement, une béquille, un fauteuil roulant, une poussette, un bruit fort, etc.

Description de l’épreuve
L’évaluateur demande au manieur de commencer à marcher avec son chien en laisse relâchée près de lui. Plusieurs personnes marchent dans différentes directions en utilisant un ou plusieurs éléments de distraction. Les distractions ne doivent pas viser à effrayer le chien mais refléter des éléments communs à la vie de tous les jours tels que poussette, marchette, canne, échelle qu’on transporte, etc. L’évaluateur observe la réaction du chien devant ces distractions ainsi que sa réaction aux commandements du manieur.

Manieur et chien
1. Le manieur peut ordonner au chien de marcher au pied tandis que les gens passent.
2. Le manieur peut parler au chien de manière encourageante,
mais ne doit pas tirer sur sa laisse ou tenter de le retenir.
3. Le chien peut sursauter mais doit se ressaisir rapidement.
4. Le chien peut exprimer une curiosité et un intérêt naturels.
5. Le chien peut japper une ou deux fois.

L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»

• Le chien manifeste de la panique, essaie de s’enfuir ou montre de l’agressivité;
• Le chien ne réagit pas aux commandements du manieur;
• Le chien montre de la crainte;
• Le chien continue de japper.

 

ISOLEMENT SUPERVISÉ

Cette épreuve permet de vérifier si le chien peut être laissé seul avec une personne de confiance autre que son manieur et accepter calmement la situation.

Description de l’épreuve
Le manieur marche avec le chien vers une personne désignée (assistant évaluateur) et lui remet la laisse. Le manieur peut ordonner au chien de s’asseoir ou de s’allonger et d’attendre ou de rester.

Le manieur quitte les lieux et se rend à un endroit pré-désigné hors de la vue du chien. Le manieur sera rappelé par l’assistant après trois (3) minutes. L’évaluateur observe la capacité du chien à maintenir de bonnes manières lorsqu’il est laissé seul avec une autre personne.

Le chien peut manifester un stress modéré mais ne doit pas japper, marcher de long en large ou haleter excessivement. Le chien ne doit pas essayer de grimper sur l’assistant, ou s’enfuir. (Si le chien devient excessivement
agité, l’évaluateur rappelle le manieur avant le moment requis et le chien reçoit la note « reprise ».)

Manieur et chien
1. Le chien n’est pas tenu de maintenir la même position ou place pendant qu’il est avec l’assistant.
2. Le chien ne doit pas manifester de signes de stress excessif.
3. Une nervosité ou un stress modéré sont acceptables.


L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»

• Le chien essaie de grimper sur l’assistant évaluateur;
• Le chien jappe, gémit, hurle, marche de long en large et halète de façon excessive;
• Le chien tire sur la laisse pour s’enfuir.

REMARQUE : L’évaluateur peut permettre un certain degré de nervosité de la part du chien; cependant, tout
signe d’anxiété et de stress excessif est considéré inacceptable.

 

 FRANCHIR UNE PORTE OU UNE BARRIÈRE

Cette épreuve permet d’évaluer la réaction du chien aux commandements de son manieur de même que la capacité du manieur à maîtriser le chien dans un espace restreint alors qu’il passe devant lui pour franchir une porte ou une barrière.

Description de l’épreuve
Le manieur ordonne au chien de s’asseoir et d’attendre. Le manieur passe alors à travers l’ouverture (porte ou barrière). Après avoir traversé, le manieur ordonne au chien de franchir la porte et de revenir à côté de lui. Autrement, si l’ouverture est suffisamment large pour qu’ils passent à travers en même temps, le manieur peut ordonner au chien de maintenir une position ferme à ses côtés pendant qu’ils marchent ensemble à travers la porte. L’évaluateur évalue la capacité du chien à répondre aux commandements du manieur ainsi que la capacité du manieur à maîtriser le chien dans un espace restreint.

Manieur et chien
1. Le manieur peut parler doucement au chien alors qu’ils approchent de l’ouverture.
2. S’ils franchissent la porte en même temps, le chien doit,
pendant ce temps, maintenir une laisse relâchée et ne pas bondir pour franchir la porte devant le manieur.
3. Advenant que l’ouverture soit trop petite, le manieur
ordonne doucement au chien d’attendre (ou de s’asseoir et d’attendre) pendant que le manieur passe à travers.

L’un ou l’autre des comportements suivants entraîne la note «reprise»

• Le manieur n’a pas le contrôle du chien ou tire brusquement sur sa laisse pour reprendre le contrôle;
• Le chien n’obéit pas aux commandements du manieur;
• Le chien s’étire vers l’avant ou bondit devant le manieur.

 

ABREVIATION du TITRE :

BVC = Bon Voisin Canin (en Français)
CGN = Canine Good Neighbour (en Anglais)

AVANT LE CONCOURS :

• Entrainer le chien
• Consulter le Programme des 12 Épreuves
• Inscrire votre chien
• Réserver un Hôtel ou Camping, Si Nécessaire
• Planifier son Horaire
• Avoir l'Heure sur nous en tout temps lors du Concours (Montre, Cellulaire)
• Préparer votre Sac et celui du chien :
- Nourriture
- Récompense
- Laisse de 6 pieds
- Eau
- Cage ou X-Pen
- Chaise
- De Bon Soulier

AU CONCOURS :

Le manieur doit apporter l’équipement suivant lors du test :

• Preuve ou certificat de vaccination;
• Numérod 'enregistrement CKC Si le chien est de race pure
• Droits de participation au test;
• Une laisse d’au moins 750 cm (2 pi) et d’au plus deux mètres (6 pi) de long.
• Un Colliers Plat à slip ou de Type martingale
• Une trousse de toilettage – soit une brosse ou un peigne;
• Un sac de plastique pour ramasser les petits dégâts du chien.


• Exercer le Chien
• L'Acclimater à l'endroit
• Repéré le Ring
• Aller voir l'heure de passage selon votre inscription (souvent sur place)

Puis, pendant le concours on fait de notre mieux, peu importe le résultat.

 

Copyright © Les textes ainsi que les photos sont la propriété Des Sports Canins depuis Aout 2010